Sous la cape

Sous ma cape noire
Je m’en vais en silence,
J’erre dans le jour et la nuit.
Solitaire est ma route,
Aucun ne peut me parler,
Ni me toucher, ni me regarder.
Je suis le damné.

Vous ne pouvez désormais avoir accès qu’à un extrait du poème. Vous pourrez prochainement le lire dans son intégralité en livre numérique et papier. Pour plus d’information, vous pouvez me contacter via le formulaire de contact.

Publicités
Catégories : Poèmes au long cours | Étiquettes : , | 8 Commentaires

Navigation des articles

8 réflexions sur “Sous la cape

  1. Il ne faut pas avoir pitié, cela ne sert à rien, Une pensée amicale et un soutien bienveillant lui seront utiles!
    Des cendres repoussent des arbres plus beaux et plus forts!
    Je crois en lui!

    J'aime

  2. Et moi j’ai pleuré en l’écrivant!

    Aimé par 1 personne

  3. ça ne m’étonne pas!!!

    J'aime

  4. Il est des tâches qui demandent des sacrifices. On ne se rend pas compte dans quelles mesures ces tâches vont être difficiles à accomplir.

    J'aime

  5. Une belle rencontre malgré tout!

    J'aime

  6. C’est beau…
    Magnifique.

    Aimé par 1 personne

  7. Peut être une suite, un jour, enfin je l’espère…

    J'aime

  8. Un fils de la nuit…
    Un sombre héraut
    Mais un porteur de lumière aussi!

    Aimé par 1 personne

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :