Premier éveil

A l ‘astre des saisons sonne le temps premier
De tendre mère l’éveil matinal
S’étire paresseusement en un frisson,
Chasse d’un bruissement le sommeil hivernal.

La chaleur abreuve son corps alangui,
Salue la divinité étincelante
Secoue la descendance ragaillardie
D’une caresse maternante.

Affleurent les tendres créations
Invitent les sens en une ronde
Nature s’enivre d’émotions
Fertilité envahit le vaste monde.

En ses entrailles bénies est la graine ténue
Sur son ventre accueillant
Préparons la naissance tant attendue
Germent les pousses de Printemps.

Enregistrer

Publicités
Catégories : Poèmes au long cours | Étiquettes : , , , | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Premier éveil

  1. Merci, c’est un beau poème !!!!
    Bien réussi !

    Aimé par 1 personne

  2. françoise puertas

    Très beau, chaleureux, le silence et le respect s’installe pour laisser place au réveil, Quelle merveille!!!

    Aimé par 2 people

  3. Marie-Ange Piton

    très bien! bel éveil après le sommeil!! 😉

    Aimé par 2 people

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :