Vers courts pour longs temps (1)

Souffle le vent du scalde
Sur les pensées de la nuit
A l’oreille chuchote
Les sons de l’esprit.

*****

Le rocher au cœur de la tempête,
Fouetté par les vagues déferlantes,
Jamais ne bouge d’un pouce.
Les flots l’érodent un peu
Mais il tient bon entre ces remous incessants.
Des hôtes s’y accrochent :
Fragiles êtres cherchant un abri,
Naufragés à la dérive.
On m’a quelquefois dit que j’étais un roc,
Je ne sais pas si c’est vrai
Mais je suis toujours là,
Malgré quelques éraflures !

*****

La voie du Nord s’ouvre devant vous,
Femmes et Hommes qui cherchez un chemin,
Elle ne doit aucunement vous effrayer :
Elle semble abrupte aux cœurs sensibles
Mais accueillante pour les âmes perdues
Toujours protectrice envers ses enfants.
Ne vous jugez pas indignes d’elle,
Elle vous révélera à vous même
Quand le moment sera venu.

Publicités
Catégories : Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “Vers courts pour longs temps (1)

  1. Beau partage d’oeuvres
    Merci !!!

    Aimé par 1 personne

  2. françoise puertas

    J’aime beaucoup!! Merci Niele!

    Aimé par 1 personne

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :