Voyage en Norvège: velkommen til hos!

Voici donc venu le temps du retour aux sources, à la source de ce qui fut et sera.

De la fenêtre, je vois le fjord, un petit fjord certes mais tout de même magnifique. Le mystère est ici chez lui, au détour de la montagne, au creux des eaux, derrière les arbres, sous la mousse. La vie est là dans l’invisible, les esprits de la nature palpitent de vie : les esprits des roches vous observent de leur yeux de pierres, les esprits des ondes cachent des monstres fantastiques dans leurs antres brumeuses, les esprits des forêts vous caressent de leurs feuilles verts tendres, les esprits de la mousse vous appellent au repos. Ils vous disent qu’ils sont là et vous attendent pour fêter le renouveau, le retour à la Lumière et le départ de l’Obscur Temps.

fjord 2

Elevage de poisson dans le fjord

La maison que nous occupons est une ancienne école au bord d’un petit fjord, le Sørfjorden. On imagine mal chez nous une école aussi isolée, loin du hameau, accessible par un chemin de terre. Ici les maisons au bord des petits fjords sont loin de tout, pas forcément reliées à l’eau potable pour les plus anciennes comme la nôtre ! Il vaut mieux être le plus autonome possible donc, prévoir pour tout (nourriture, bois de chauffe…), avoir une voiture ou un bateau ce qui est bien plus rapide lorsqu’on veut rejoindre un village.
Le « supermarché » le plus proche (à une dizaine de kilomètres en voiture ou quelques kilomètres en bateau) est en fait une supérette hors de prix. Il faut alors aller à Bergen (15 km à vol d’oiseau ou 40 km par la route) mais c’est un bonne route nationale. Les norvégiens ici sont de bons conducteurs, patients, respectueux du code de la route et des limitations, pas le choix de toute façon, un accident dans un tunnel ou sur la route serait catastrophique (il n’y a pas toujours la place de se mettre sur le bas côté, la route n’étant pas toujours assez large pour le permettre, soit à cause des montagnes, soit à cause des à-pics vers les fjords) !

La nature ici est rude (et encore nous ne sommes que dans le sud de la Norvège), il faut faire avec elle, impossible de la modeler (pas question d’abattre une montagne ou de remplir un fjord pour faciliter l’implantation de grandes infrastructures)! C’est elle qui façonne le caractère des habitants !

Cascade
Cascade

Il faut savoir s’adapter à elle, être souple, organisé et inventif. Les norvégiens sont très peu bavards, ce qui s’explique par le fait qu’en milieu rural, on peut passer des heures voire plus sans rencontrer personne, cela ne veut pas dire que ce sont des rustres. Ils sont très souriants, amicaux et serviables. On comprend l’état d’esprit ici des norvégiens du moyen-âge! L’horizon est assez restreint, les montagnes limitent la vue que ce soit sur terre ou mer. On se demande toujours ce qui peut se cacher derrière ! Ennemis, amis, trolls ?
A ce propos, venez et vous verrez ces esprits des roches ! La montagne est omniprésente ainsi que la lumière en cette saison (il ne fait jamais nuit, même lorsque le soleil est couché, il ne fait pas nuit noire), le soleil n’est pas non plus très haut, ou caché par les nuages ou les hauteurs. On assiste donc à des effets de profondeur sur la roche, les ombres sont mouvantes, on a rapidement l’impression que les montagnes bougent sous la végétation. Les nuages que le vent d’altitude fait avancer rapidement et les brumes au ras de l’eau augmente le côté irréel et mystérieux. Fenrir le loup mangeant le soleil n’est pas en ce pays un mythe, c’est une réalité! Toutes les légendes prennent en ces lieux un sens. Croire dans les trolls peut nous paraître, à nous français, un peu fantaisiste, mais quand on voit la hauteur des montagnes, on s’aperçoit vite qu’il n’est pas si difficile d’y croire même avec un esprit rationnel.

Maison au toit végétalisé

Maison au toit végétalisé

Lire les sagas devant un fjord entouré de la seule compagnie de la nature me semble plus logique pour comprendre vraiment ce qui a voulu être transmis par l’auteur plutôt que de disséquer le moindre mot assis devant ses dictionnaires et son ordinateur à Paris ou tout autre grande ville européenne. Se dire nordisant, viking, c’est un fantasme à pas cher, mais on se rend compte sur les terres ancestrales que c’est tout autre chose : c’est une manière d’être, de vivre qui ne s’apprend pas dans les livres, dont on n’hérite pas par lien de sang, c’est ici qu’on le devient, en aimant cette terre rude et généreuse où nos dieux ont élu domicile, une terre à leur image !

Velkommen til hos

Velkommen til hos

Publicités
Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , , , | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “Voyage en Norvège: velkommen til hos!

  1. Un beau pays…….
    De belles racines !

    Aimé par 1 personne

  2. Marie-Ange Piton

    Voyage très important donc, ça se ressent! merci de nous en faire profiter à travers les photos et les récits!

    Aimé par 1 personne

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :