Les petits esprits (suite et fin)

L’aspect des créatures féeriques

L’aspect des créatures féeriques peut varier selon la conviction personnelle de chaque individu, en fonction de la culture (convictions religieuses, milieu social…) ou des traditions locales.
En Angleterre, les créatures fées sont très souvent habillés de fleurs, de feuilles…
Dans le Nord, elles sont vêtues de couleurs vives…
Il faut ajouter aussi dans ce domaine-là, l’influence des modes, l’apparition de la baguette chez la fée marraine a eu lieu au XVIIème (on distingue ainsi la sorcière blanche de la noire), avant elle n’en avait pas et jetait des sorts avec ses mains.
Avec la christianisation, nos fées ont pu voler de leurs propres ailes. Au départ, de belles ailes d’anges puisque ce sont des créatures célestes, (le petit peuple étant assimilé à la terre), qui ont muté récemment en ailes de papillon ou libellule (deuxième moitié du XIXème) sous les crayons des illustrateurs de contes pour enfants.
On peut également voir les créatures féeriques sous leur forme la plus simple : une orbe de couleur blanche de plus ou moins grande taille comme vous pouvez voir d’ailleurs tous les autres esprits.

 

Comment vivre avec nos créatures féeriques ?

Dans le cas du petit peuple, il faut toujours être reconnaissants envers les puissances de la nature dans un premier temps, croire avec un cœur d’enfant sans arrière-pensées, avec spontanéité et sans réclamer. Quand on veut obtenir, on demande à un dieu.
Dans un second temps, il faut agir en faveur de la nature, en prendre soin, toujours avec innocence, cela peut être réserver un coin de jardin pour les plantes en facilitant la réimplantation de la végétation locale et pour les animaux en recréant un environnement propice à leur retour (pas seulement en les nourrissant, mais en rétablissant un lieu sain), laisser en somme la nature reprendre sa place.
Vous comprendrez qu’il faut un ensemble de facteurs pour permettre aux créatures fées de revenir parmi nous, il ne suffit pas toujours de croire, il faut aussi travailler activement à leur réaménager un espace de vie acceptable. Ceci est également valable pour les esprits élémentaires.
En ce qui concerne les autres créatures fées, il faut rétablir dans la vie quotidienne l’importance des rites de passage, ne pas faire d’une banalité un événement qui est primordial dans le développement de chaque individu ou dans les grandes étapes de la vie courantes. Le Père Noël n’est pas seulement un livreur de cadeaux, sa venue est un événement à part entière, la Petite Souris n’est pas seulement une commerçante qui amène une pièce contre une dent, réfléchissez à ce qu’ils symbolisent réellement, de même les Ogres ne sont pas que des dévoreurs d’enfants.
Quant aux déchus, continuons à croire en eux, une pensée pour un saint local même s’il ne fait pas partie de votre univers religieux lui permettra de rester lié à son espace de vie, n’oubliez pas qu’avant il faisait peut-être partie d’une famille religieuse complètement différente et que sa mutation lui a permis de conserver son énergie de vie et qu’ainsi il a persisté au delà des siècles, soyez ouvert car c’est à cause de nous que cet esprit a évolué ainsi, à cause de nos croyances changeantes.

Il est temps de raviver la flamme de l’existence de ces petits esprits et cela passe par nous. C’est à nous de redonner à ces petits esprits la place, les lieux dont nous les avons chassés. En premier lieu peut être en les laissant pénétrer notre cœur et ensuite, les laisser se réapproprier les espaces de vie que nous occupons sans partage.
Qu’avons nous à y gagner me demandez vous ? Beaucoup : une meilleure qualité de vie, de la joie, du bonheur, un retour à la conscience de soi et de notre environnement…

 

Midthun fjellnisse 2

Nisse des montagnes

Publicités
Catégories : Développement personnel, Grimoire | Étiquettes : , , , | 5 Commentaires

Navigation des articles

5 réflexions sur “Les petits esprits (suite et fin)

  1. Merci très chère Niele
    J’espère que votre travail encouragera beaucoup de nos concitoyens à favoriser le retour des êtres fées

    Aimé par 1 personne

  2. Bon travail !

    Aimé par 1 personne

  3. Très bonne conclusion pour ce cours sur les êtres fée.
    L’illustration est adorable, et le contenu est bon.

    C’est de l’excellent travail !

    Aimé par 1 personne

  4. françoise

    Ce petit peuple est très, très important, il faut effectivement qu’il retrouve sa place!
    Alors n’ayons pas peur de lire des histoires et contes à nos petites têtes blondes!

    J'aime

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :