Vers courts pour longs temps (25)

Oh Mères, rappelez vos enfants
Sur les mondes égrainés, ils sont,
Rengaines des beaux jours, chantez,
Rondes des temps vaincus, dansez.

Oh Mères, attendez vos petits
A la terre vôtre, ils appartiennent,
Feu autre, ils détiennent,
Vent, air, ils retiennent.

Oh Mères, rassemblez-les de toutes parts,
Des bois silencieux, ils s’éveillent,
Des torrents tumultueux, ils s’emportent,
Des tertres recouverts, ils se relèvent.

Oh Mères, adoucissez leurs souffrances,
Des cavernes infernales, ils émergent,
De femmes désintéressées, ils naissent,
Des bas-fonds corrupteurs, ils reparaissent.

Oh Mères, soyez heureuses,
Épelez nos noms naguère aimés,
Un à un, nous répondons à vos voix,
Fils, filles de la famille du Nord.

*****

Dans le calice des jointes mains
Miroite le sirupeux nectar,
Oscille l’ambre dense des larmes perdues
Mêlées au doux miel de l’espoir.
Bois l’amère potion de la guérison.

Sur le lac aux vagues dorées
Voltige l’onduleux nuage,
Percute l’aérienne litanie des plaintes sourdes
Respectueusement les flots tourmentés.
Chante la douloureuse mélopée guérisseuse.

Au travers du brumeux marais
Perce la baguette du bouleau,
Danse la charmeuse branche du rhabilleur éthéré
Mélange au merveilleux breuvage la magique phrase.
Triomphe du mal rongeur.

*****

Pèle l’épaisse écorce vieillie
Depuis des millénaires rugueuse,
Craque l’arbre ancestral,
Célèbrent les funérailles illusoires
Renaissance du Frêne.

S’enfoncent la racine desséchée
Au plus profond de la source bouillonnante,
De la mort rougeoyante naît la sève nourricière
Miel végétal de la Reine Noire,
Guérisseuse des pestilentiels maux.

Pourrissent les entrailles exsangues
Des venimeux assaillants du désordre,
Se retourne le poison maudit
Contre le prescripteur moribond,
Prie fervemment pour la rédemption des âmes humaines.

Fleurissent les blanches flammes,
Quatre saisons se parfument
Du miellat des grappes pesantes,
Pleuvent les samares sur les mondes
Gorgés de lumière féconde.

Publicités
Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Vers courts pour longs temps (25)

  1. Merci Niele pour ces trois belles oeuvres !
    J’ai pris grand plaisir à les lire

    Aimé par 1 personne

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :