Jour des hommes: sous la bénédiction de Thor, Odin, Tyr et Loki

Le jour des hommes approche, à la prochaine pleine lune d’avril, ils seront à l’honneur ainsi que les dieux Thor, Odin, Tyr et Loki. Comme je l’ai fait pour le jour des femmes, je vous livre mes réflexions sur la place des hommes dans notre quotidien. Autant dire que l’inspiration m’est venue plus difficilement que pour l’article autour du jour des femmes.

Cette fête se place également sous la coupe de la fertilité que l’on remet presque exclusivement entre les mains des femmes. Mais il faut bien l’avouer, mesdames, sans hommes, pas d’enfants non plus.

La place des hommes est bien plus importante que cela, fort heureusement, et chaque dieu fêté correspond à une facette de ceux-ci: Thor est le compagnon protecteur, Odin est le père initiateur, Tyr est l’homme juste qui assure la paix dans le foyer, le chef de famille et Loki l’amant flamboyant. Loki est donc fêté en dernier car l’amant ne doit pas prendre le pas sur les précédents : il n’est pas bon que le désir gouverne l’homme.

Tour à tour l’homme endosse ces rôles qui ne doivent pas être confondus les uns avec les autres, l’amant ne doit pas interférer avec le rôle de père par exemple, ni avec celui du compagnon protecteur ce qui en ferait un homme jaloux… Je constate souvent que tous ces aspects sont mélangés ou manquants, et qu’il faut rétablir l’équilibre.

Il faut dire que les femmes ne facilitent pas la tâche des hommes, depuis leur émancipation, elles sont partout : au foyer, au travail. Les féministes ont assuré qu’il fallait absolument que ces dames soient l’égal des hommes, mais il ne faut pas confondre égalité avec complémentarité et c’est bien à cause de cela que les hommes sont un peu perdus (et les femmes aussi, il faut l’avouer). Les rôles de chacun s’entremêlent et plus personne ne sait où il en est et qui il est. Les hommes ont souvent jeté l’éponge : « Puisque vous voulez prendre notre place et agir comme nous, et bien allez-y, débrouillez-vous ! »

Cela s’est ressenti dans les couples, le rôle protecteur du compagnon s’est peu à peu effacé. Puisque la notion de protection et de machisme ont été étroitement associées, il n’est plus de bon ton d’être protecteur envers sa compagne puisque, (merci les féministes), la femme doit assurer sa propre protection, se défendre seule et ne surtout pas dépendre de son compagnon. Voilà comment petit à petit, on sabote l’équilibre au profit de l’égalité. A mon sens, un homme doit assurer cette protection physique mais aussi émotionnelle de sa compagne et aussi de sa famille.

On a longtemps éloigné les hommes du foyer et notamment de la fonction de père (qui se voulait presque exclusivement détenteur de l’ordre par rapport à la mère protectrice et éducatrice, surtout envers les jeunes enfants) au profit de la fonction de géniteur. L’école a pris le relais dans l’éducation des enfants d’âges plus avancés (au delà de six ans), la transmission des savoirs ne se fait plus par les aînés mais par les institutions, voilà donc le père désinvestit de son rôle d’éducateur et d’initiateur.

Même si, depuis les années 80, le père prend une place plus importante dès l’arrivée de l’enfant en suppléant la mère dans les tâches liées à l’enfant en bas âge (il faut aussi alléger la somme de corvées d’une mère qui travaille), il reste encore beaucoup à faire pour les enfants un peu plus grands que ce soit du point de vue affectif ou matériel.

Il faut que les pères prennent leur place au sein du couple mère-enfant et ensuite enfant-institution, il faut vous imposer messieurs et trouver un bon équilibre dans votre fonction de père. La mère est importante pour un enfant, mais pour son bon développement, le père est indispensable, il ouvre l’enfant sur le monde extérieur, lui fait découvrir le vaste monde. De même les institutions apportent un savoir théorique mais n’êtes-vous pas là pour apporter un savoir pratique tiré de votre expérience et vous apportez un regard extérieur sur ce qu’on enseigne aux enfants.

La facette de l’homme représentée par Tyr est un peu plus diffuse et s’applique dorénavant de manière plus restreinte. Auparavant l’homme de la maison était à la tête d’un clan plus étendu, maintenant cela se restreint aux habitants du foyer : compagne, enfants, petit-enfants dans un premier temps mais aussi la famille un peu plus étendue : parents, frères et sœurs, neveux, nièces (…) dans un second temps. Il ne s’agit pas de gérer les conflits où la famille proche n’est pas mêlée directement mais d’intervenir quand la famille étendue vient lui causer préjudice et engendrer des désaccords. L’ordre doit régner, les conflits être gérés intelligemment dans un but comme toujours d’équilibre et de paix.

Il convient de penser que ce rôle n’est plus du tout assuré, quand on voit bon nombre de famille qui se déchire, où quelques-uns empiètent sur la vie des autres sans qu’ils ne soient remis à leur place, où l’injustice règne sans que personne ne lutte contre celle-ci. Pourtant il revient bien à l’homme de la maisonnée de gérer ce genre de situation. La femme fait régner l’ordre au sein de ses enfants, mais c’est à l’homme de le faire vis à vis des autres membres.

Le dernier aspect masculin fêté est celui de l’amant. Souvent confondu dans un couple avec celui du compagnon ou père, il n’a rien à voir avec eux. Le compagnon partage le quotidien et protège, le père fait et éduque les enfants, le chef de famille gère les conflits et l’amant aime et est aimé. L’homme peut être tour à tour l’un d’entre eux, à des moments différents.

Le rôle de l’amant est celui qui reçoit et qui donne, qui est à l’écoute de son amante, qui accepte le désir aussi de sa compagne sans imposer le sien systématiquement. Là aussi l’équilibre doit être maître ainsi que l’harmonie. Pour être aimé, il faut être aimable, accepter la fantaisie, le lâcher-prise, et surprendre souvent.

Le jour des hommes est également un jour de réflexion sur vous, votre couple, votre famille, avez vous la place que vous désirez en temps que compagnon, père, chef de famille, amant ? Que représentent Odin, Thor, Tyr et Loki ? Qu’en pense votre compagne ?

Réinvestissez les rôles qui vous paraissent importants et résistez à la pression familiale : un homme ne doit pas laisser paraître ses sentiments (déjà entendu), les enfants c’est l’affaire des femmes (aussi entendu)… Faites ce qui vous parait juste et qui vous comble.

Viking couple

Couple viking de Johannes Gehrts

 

Publicités
Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , , , , | 4 Commentaires

Navigation des articles

4 réflexions sur “Jour des hommes: sous la bénédiction de Thor, Odin, Tyr et Loki

  1. Quelle belle analyse du rôle de l’homme !
    En effet, vos dieux ont tous des aspects différents et présentent des caractéristiques précises du caractère humains.

    Cette différenciation facilite leur compréhension et leur approche.

    Vous avez fait un travail très complet, je vous félicite !

    Aimé par 1 personne

    • Nous avons tous besoin de référence. Les dieux sont aussi là pour représenter des figures stables, des piliers quand on perd de vue nos objectifs.
      Les articles sur les jours des femmes et des hommes m’a permis de faire le point sur ma place (amante et mère) et celle de mon compagnon dans notre couple.
      Merci, Maître Pierre, pour vos compliments

      Aimé par 1 personne

  2. MARIE-ANGE PITON

    très bon développement Niele et suis d’accord avec toi! De nos jours, l’homme peine à trouver sa place dans le foyer (pas tous je pense, heureusement), par contre certains se prendront pour le chef de la famille, le macho quoi et oublient le reste. Bref, un homme parfait est celui qui pourra être l’ami, le confident, le père, le chef et l’amant!!! Pas facile car l’éducation qui leur a été transmise y joue pour beaucoup aussi. Enfin les hommes car ils ont autant besoin de nous que nous d’eux! 😉

    Aimé par 2 people

    • Oui je pense qu’il faut réfléchir à la place que chacun(e) a dans la société et aussi dans le couple. Le constat n’est pas positif dans l’ensemble.
      Il faut se poser la question de son propre rôle et de celui de l’autre, ce que l’on attend l’un de l’autre.
      Peut être que nous les femmes n’avons pas entièrement rempli notre mission: c’est à nous mère, aussi en partie, d’éduquer nos garçons à devenir des hommes accomplis.

      J'aime

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :