Qu’est ce qu’un dieu?

Il me semble important aujourd’hui de poser une définition sur la notion de « dieux ». Depuis les premiers écrits sur mon blog, c’est un concept qui évidemment revient régulièrement. J’ai pu mesurer l’étendue du manque de réflexion et de connaissance sur ce sujet suite à l’article L’astral, un monde dans le monde (que je vous conseille de lire pour mieux comprendre la suite) où l’on m’a déclaré que je mélangeais tout et que les dieux n’avaient aucune raison d’y être mentionnés. J’ai alors demandé ce qu’était un dieu et on m’a répondu : « Un dieu est un dieu ». Définition un peu superficielle somme toute mais qui traduit bien le flou dans lequel nous plaçons la nature de nos dieux. Il est essentiel de connaître leur fonctionnement afin de lier avec eux une relation équitable.
Tout commence avec ces fameux égrégores dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois. Ces énergies que nous concentrons par nos pensées communes sont des énergies dont les esprits peuvent se nourrir. Dès qu’un esprit s’attribue un égrégore, on peut le considérer comme un dieu.

Par ce processus d’acquisition importante d’énergie, il évolue plus rapidement en tant qu’esprit, il gagne ainsi l’expérience de plusieurs incarnations. En contrepartie, il est lié à ses adorateurs qui lui fournissent cette énergie, il peut ainsi si celle-ci est très importante lui apporter beaucoup de puissance, il est donc possible pour lui d’intervenir indirectement (en influençant ses fidèles par exemple afin de permettre une guérison, un acte de bravoure et tout autre miracle).

En se nourrissant de cet égrégore, l’esprit endosse les attributs et les caractéristiques liés à cet égrégore. Il devient le dieu tel que les fidèles l’ont figuré avec le caractère et le concept qui lui sont associés.

Il est donc important de nourrir ses dieux afin de leur fournir l’énergie (Éther) nécessaire à augmenter leur puissance et leur manifestation. Pour ce faire, l’acte le plus simple est la prière, elle fournit la part essentielle de son énergie à un dieu. Les sacrifices, fournissent également une part d’énergie non négligeable (je ne parle pas de sacrifices humains qui me semblent grandement excessifs). On peut aussi faire des offrandes qui se rattachent à la notion de don et de sacrifice. Il faut garder à l’esprit que c’est notre énergie qui alimente nos dieux et qui assure le maintien à l’égrégore.

Faute de pratiques telles que celles citées ci-dessus, nos dieux ne sont plus alimentés correctement, ils perdent leurs pouvoirs et peuvent donc disparaître car effectivement les dieux sont mortels en tant que tels. Ils redeviennent simplement des esprits qui vont continuer leurs incarnations en perdant le bénéfice de leur expérience divine. Après la christianisation de la Scandinavie, beaucoup de fidèles ont délaissé les dieux du nord au profit du nouveau dieu, le manque de prières et de pratiques a coupé l’afflux d’énergie et la plupart des dieux ont disparus, quant aux plus connus d’entre eux, leur apport en énergie a considérablement diminué, cela ne leur permet plus d’intervenir auprès des humains.

Quelquefois l’égrégore n’est pas produit pas les humains mais par les divinités. Un esprit vient s’y nourrir et un nouveau dieu naît. Des rêves prophétiques sont envoyés aux humains réceptifs (mages, initiés…) afin qu’ils se joignent à l’égrégore, peu à peu d’autres êtres humains se joignent ainsi et fournissent une énergie supplémentaire. On peut citer en exemple Balder issu de l’union (énergétique) de Frigg et de Odin.

Les dieux évoluent autour de nous dans l’astral, se nourrissent de notre production d’énergie et il en est ainsi pour tous les dieux. C’est un peu nous qui sommes à l’origine de leur apparition et nous serons sûrement à l’origine de leur disparition. L’échange est un principe fondamental dans toute religion, quand on donne, on reçoit et inversement quand on reçoit, on donne ensuite. Grâce à cela nous pourrons nourrir nos dieux et vivre avec eux le plus longtemps possible.

Norway_Lake_Boats_Milky_456105

Norvège, lac et bateaux sous la voie lactée

Publicités
Catégories : Développement personnel, Grimoire, Spiritualité | Étiquettes : , , | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Qu’est ce qu’un dieu?

  1. Il est souvent difficile de s’y retrouver entre dieux et Dieux…
    Les entités qui expérimentent la divinité vivent une longue expérience qui doit immensément les enrichir, mais il est vrai que cela ressemble aussi à une forme de pari.

    Je pense que beaucoup de dieux l’ont aussi fait par conviction, parfois par compassion envers les humains, pour leur montrer qu’il y autre chose qu’une vie bêtement matérielle (je pense bien sûr au Christ, mon guide, mais aussi à d’autres comme Krishna ou Gauthama)

    C’est un bon article sur un sujet compliqué à présenter !

    Aimé par 1 personne

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :