Apprendre à la dure…

Cela fait maintenant deux ans que j’ai renoué avec la spiritualité et une activité plus présente dans ma religion. J’avais mis cela de côté pendant presque vingt ans pour me consacrer à ma vie de famille. Quand on a une famille nombreuse, il est difficile de se libérer beaucoup de temps pour soi et pour son développement personnel car cela demande en effet une quantité d’énergie assez considérable pour l’un comme pour l’autre quand on veut tout faire consciencieusement.

Les enfants ont grandi et les plus grandes ont quitté la maison, il était temps de consacrer plus de temps à mes dieux. Je suis passée d’une foi plutôt passive à une foi active. J’ai recommencé un travail de mes dons dans un premier temps et l’écriture de poèmes, l’ouverture d’un blog puis d’une page facebook dans un second temps. Il n’était pas question de reprendre ce qui avait déjà été écrit mais de créer du neuf et surtout montrer qu’il faut aller de l’avant et faire avancer notre religion vers l’avenir.

J’avais jusque-là vécu plus ou moins en ermite, me sentant différente des autres et ne souhaitant pas trop fréquenter l’extérieur, des soucis personnels m’avaient montré la méchanceté humaine. Là il était question de m’exposer, de montrer mes propres créations, de me jeter dans la fosse aux lions.
C’était un milieu que je ne connaissais pas du tout, je pensais rencontrer des croyants comme moi, partageant les mêmes opinions et les mêmes valeurs. Je crois que les réseaux sociaux sont de bons professeurs, on apprend à la dure : j’avais mis les pieds dans un sacré panier de crabe ! J’ai complété mon éducation quant aux bassesses humaines : machisme, intransigeance, jalousie… de la part de nordisants ayant un code de l’honneur assez développé ! J’ai appris qu’il n’est pas nordisant celui qui le clame bien au contraire.
J’ai rencontré également des détenteurs de l’amour universel proportionnel à leur égocentrisme et à leur haine intérieure avec des problèmes psychologiques longs comme le bras et prompts à vous enseigner LA vérité. Leur religion ressemble à un énorme fourre-tout de traditions et de dieux empruntés selon les besoins du moment.  Leur « amitié » se base uniquement sur votre capacité à croire dans leurs « dons » et leurs visions.

Voici donc un échantillon de mes rencontres spirituelles (j’ai passé sur les pervers, peut on les classer dans le spirituel?). Il en a été aussi de très positives mais souvent en dehors du cadre de ma religion. Je ne regrette pas l’expérience que j’en ai tirée, je suis plus positive, je suis peut-être un peu plus tenace même s’il m’arrive de me désespérer devant le peu d’intérêt suscité par mes écrits.
Tout cela m’a conforté dans le fait de me sentir hors norme dans ma foi comme dans ma vie et je plains ceux qui reste dans le convenu, dans le confort de ce qui est rabâché sous plusieurs formes, ce n’est pas là l’esprit asatru, si les vikings avaient été ainsi, ils seraient restés bien peinards dans leur Scandinavie, inconnus de tous.

apprendre à la dure

Plutôt lièvre pour moi!

Publicités
Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , | 9 Commentaires

Navigation des articles

9 réflexions sur “Apprendre à la dure…

  1. Vous nous décrivez un petit bestiaire de l’utilisateur-consommateur moderne d’internet !
    Il est si facile pour tant de gens de se complaire dans l’ordinaire et le déjà vu, si confortables…

    Votre travail a le mérite d’être exhaustif et créatif, il ne révélera surement jamais de grands mystères, et ce n’est pas son propos. Mais au moins il est frais, « vrai » et fait avec sérieux.

    En tant que pasteur, j’apprécie l’absence de haine envers les chrétiens, argument si redondant dans les milieux pseudo païens.
    En tant qu’enseignant, j’apprécie le soin que vous portez à la didacticité de vos textes.
    En tant que mage, j’apprécie les petits détails et le rêve que vous glissez de-ci, de-là.

    Continuez votre travail, il apporte du bonheur, un peu de savoir et c’est déjà beaucoup !

    Aimé par 1 personne

    • Dévoiler de grands mystères, ah non! Je les garde pour moi 😉 ! Ce n’est pas le but, et puis à qui cela servirait ici?
      J’essaie d’amener les nordisants dans le constructif et les sortir des vikings (oui je sais un travail de géant) et de leur apporter un côté positif (la baston, la hache, la hargne, c’est un peu s’enfermer dans une pensée négative).

      Quant aux « païens » qui tapent sur les chrétiens, je les assimile à des ados en pleine rébellion, qui pour s’opposent à l’autorité parentale par principe. Ils sont païens par rébellion et pas par conviction, rien de sérieux pour moi.
      J’ai été baptisée et fait ma communion et je n’en suis pas morte, l’abbé Marie qui m’a enseigné la catéchèse était bienveillant, j’en garde un heureux souvenir.

      J’ai toujours été sensible aux beaux textes et aux belles images, ils permettent de se souvenir de ce que l’on nous enseigne.

      Aimé par 1 personne

      • Vous avez raison ! Le monde est peuplé d’ignorants persuadés de tout savoir, d’imbéciles préférant critiquer et détruire au lieu d’apprendre et d’une poignée de connaisseurs, bien isolés…

        Les chrétiens qui se moquent des « mythologies païennes » sont aussi imbéciles que les polythéistes qui cassent du chrétien au nom d’une lointaine persécution.

        De tout temps les nouvelles religions ont persécuté les anciennes, et pas seulement les monothéistes ! Souvenons nous de l’extermination méthodique des druides et du culte celtique en Gaule, ordonnée par Jules Cesar.

        Aimé par 1 personne

  2. On dit bien que l’école de la vie est impitoyable pour qui veut s’y confronter.

    Quand on s’expose et que l’on prend le risque de montrer ses idées et ses ressentis, on sait qu’on se fera beaucoup critiquer ou moquer.
    La vraie force c’est de rester debout et de continuer !

    Chapeau l’artiste !

    Aimé par 1 personne

    • Je n’ai rien à perdre de toute façon.
      Je n’ai pas eu de critiques de front mais des « brimades »: refus de partager l’adresse de mon blog sur un site asatru sans raison, tentatives de remise dans le bon chemin traditionnel, reprises de mes textes sans me nommer (alors que l’on nommait les autres sources)…
      Alors oui c’est vrai que j’ai trouvé ça injuste et déplacé mais moi je continue à créer alors que eux ne font que consommer sans progresser.

      Aimé par 1 personne

    • J’apprends mais je veux rester comme je suis. Ne pas devenir amère, insensible, maintenant ça me touche mais ça coule sur moi bien plus vite.

      Aimé par 1 personne

  3. merci pour ces paroles encore une fois pleines de sagesse (sagesse qui à mon sens s’acquiert par l’expérience). Effectivement le monde du virtuel est un panier de crabes. Tu as eu le courage d’y faire face ! je préfère lui tourner le dos et le regarder de loin en loin, non pas par « crainte » (quoique) ni surtout par lâcheté, mais surtout parce que j’ai tant d’expérience in vivo à vivre, justement^^. On a tous « croisé », par claviers interposés, des descendants de je ne sais quelle divinité, Esprit de la Nature ou autre (j’ai même eu la chance de repérer la descendante d’une pretresse elfe d’Avalon ! hé oui, moi j’connais du beau monde ^^.
    Bref, tout ça pour en arriver à l’important de ce petit mot : merci pour ton blog, intelligent et instructif. J’en ai vu peu des comme le tien, et c’est tant mieux, sinon on passerait notre temps devant l »écran!
    merci Niele

    Aimé par 2 people

    • Coucou,
      Ton message me touche beaucoup.
      J’ai le courage de continuer pour des personnes comme toi, qui me disent que je leur fais du bien, alors dans ces moments là, je me sens pousser des ailes.
      J’avoue avoir pensé à arrêter (surtout en me disant que je n’avais plus rien d’intéressant à écrire, bon un peu aussi parce que les commentaires sont rares malgré des visites très régulières sur ce blog).
      J’aime apporter quelque chose aux lecteurs: émotions, ressentis… tous ce qui permet la remise en question et quand on ne récolte que l’indifférence, ce n’est plus la peine d’aller plus loin.
      J’aime aussi par mes témoignages rassurer les lecteurs sur leur propre vécu: j’aime qu’ils se disent: » Oui je ressens ça aussi, je ne suis pas seul(e) au monde avec mes doutes, mes chagrins et mes expériences ratées… »
      Et puis dans la vraie vie je suis toujours une ermite convaincue, j’aime mon « nid » et je tolère à peine les étrangers, c’est ce qui fait que je m’expose un peu plus dans le virtuel.
      Enfin merci, merci pour ton commentaire et n’hésite pas à passer un peu de temps devant l’écran (surtout sur mon blog) et beaucoup avec les gens que tu aimes à faire des choses qui te font du bien, ça c’est la vraie vie: se créer du bonheur dans la simplicité!

      J'aime

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :