Souvenirs d’une vie antérieure: la longue attente

Il y a quelques jours lors d’une conversation, l’on me pose la question de savoir si je me souviens de mes vies antérieures. Cela faisait quelques semaines déjà que je revoyais quelques images de mon travail entamé sur ce sujet dans mon adolescence. C’est donc avec clarté que j’ai pu mettre en ordre les quelques bribes dont je me souvenais :

J’étais enfant, un garçon, je portais alors un pantalon court. Il faisait nuit, très sombre en tout cas, le temps s’obscurcissait de plus en plus. On approchait de l’automne et de la mauvaise saison.
Je sortais de l’école et je longeais le port d’un côté et de tristes hangars en planches de l’autre, il allait pleuvoir ce qui faisait que l’endroit était désert, cela sentait la graisse, à travers quelques planches disjointes (je frôlais les murs), je voyais quelques bateaux en réparation. Je savais que dans ces lieux, on pouvait faire de mauvaises rencontres surtout à la tombée de la nuit (maman me l’avait dit bien souvent) alors je pressais le pas. Dans une ruelle transversale, il y avait une boutique éclairée avec des lampes à huile (je reconnaissais l’odeur bien particulière), c’est là que je devais aller. J’avais l’habitude de ce trajet, je le faisais tous les jours.

Je me revois bien dans la rue noire, l’angoisse au cœur courant presque vers mon refuge. C’était un magasin qui faisait le coin de la ruelle et d’une rue plus large où s’alignaient un ensemble de maison à étages. Là j’entrais, le patron (un homme gros et rougeaud) me souriait de derrière le comptoir en bois. Tout était propre et bien tenu, ça sentait bon le bois ciré. On y vendait de tout: du simple poisson séché au tissu de confection. A côté de la porte, il y avait un tonneau presque aussi haut que moi alors le patron laissait un instant ses clients (la boutique était toujours pleine de clients qui échangeaient des nouvelles sans pour autant acheter ), et me hissait dessus. Je pense qu’il laissait à cet endroit ce tonneau afin que je puisse m’y asseoir et je guettais par la porte vitrée les pas de ma mère. Elle venait me chercher là chaque soir après son travail.
Alors commençaient les longues heures d’attentes alors que la pluie battait les pavés. Au loin, on allumait les becs de gaz. Ma poitrine se serrait au fil des heures, viendrait elle me chercher ? Et si elle ne venait pas ? Je ne parlais jamais au patron, mes yeux étaient rivés sur la rue délavée, quelquefois je voyais une ombre au loin et mon cœur s’accélérait, mais ce n’était souvent qu’un travailleur rentrant bien vite se mettre au chaud chez lui. Ma mère venait lorsque sa besogne était terminée à la grande maison;
Ma mère m’élevait seule, mon père était en mer comme elle disait depuis quelques années. Je savais bien qu’il était en mer pour toujours mais jamais je ne lui ai dit que je savais. Je ne voulais pas lui faire de peine supplémentaire. Depuis j’avais peur des soirs de tempêtes, où le ciel et la mer se fondent en une noire silhouette pour tromper les bateaux attardés. Quand les morts pleurent les vivants si forts qu’ils les emportent dans leurs souffles. Allaient ils emmener ma mère aussi ? »

Voilà les images qui me restent et qui se sont affinées avec le temps. Je n’ai jamais vu le visage de cette mère que j’attendais, j’espère qu’elle est toujours venue me chercher. Je garde précieusement ces sensations en moi parce que je sais qu’elles m’appartiennent comme mes souvenirs de ma vie actuelle.
Malgré la tristesse et le désarroi qu’ils provoquent, quand je les évoque, ils me réconfortent pleinement, je me sens ainsi plus complète. Ce petit garçon a traversé ces épreuves pour nous (lui et moi) et a survécu quelque part en moi puisque je peux raconter ce que nous avons vécu.

tronheim

Publicités
Catégories : Développement personnel, Témoignages | Étiquettes : , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Souvenirs d’une vie antérieure: la longue attente

  1. Ah c’est une belle expérience !
    En avez vous d’autres à nous faire partager ?

    Aimé par 1 personne

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :