Première cérémonie: de la théorie à la pratique

Croyez vous l’enseignement nordique de tout repos ? Je peux vous dire déjà que non. Même si on vous apprend les bases de rituels, les techniques simples de travail, cela peut vous paraître beaucoup mais je peux affirmer que c’est bien peu, quand on vous dit :« A toi de faire le reste ! Tu as là de quoi travailler et je suis sûr que tu seras à la hauteur.»
Si vous avez l’habitude d’être guidé pas à pas, changez immédiatement de dieux… ou potassez le peu que vous avez noté (et qu’on vous a donné), allez chercher au fond de vous le brin d’inconscience qui vous fait défaut et jetez vous à l’eau…

Voilà en somme ce qui m’est arrivé samedi dernier quand je me suis retrouvée face à ma première bénédiction ! Je n’avais jamais vu ni participé à aucune cérémonie de ce type avant, donc n’avais aucun repère. Autant ne pas vous mentir, je n’ai pas laissé beaucoup de place à l’improvisation (j’ai appris par cœur le rituel), car étant peu habituée à parler en publique, j’ai joué la sécurité, je me suis dit que si j’étais à l’aise, je laisserai plus libre court à ma pensée. Le tout était de ne pas faire amateur !
J’avais revu en visualisation toutes les étapes (même le bébé qui hurle lors de la cérémonie) ce qui m’a permis d’être plus sûre de moi le moment venu.

La cérémonie de bénédiction d’accueil d’un enfant permet à la communauté d’accepter celui-ci comme individu à part entière, de resserrer les liens familiaux autour de cet enfant, de lui donner officiellement une place au sein de la famille et par rapport aux dieux.
Elle se déroule en deux temps, un premier temps ésotérique où l’on ouvre les chakras de l’enfant et on y associe différentes runes ou symboles selon l’ouverture souhaitée, cette première étape permet une réceptivité du divin.
La seconde étape (dont je me suis occupée moi-même) plus spirituelle lie l’enfant à sa famille et aux dieux. Les serments sont faits à haute voix et devant l’assemblée afin d’officialiser les liens. Puis vient la bénédiction des dieux et comme toujours dans tout bonne cérémonie nordique tout se finit par le partage de boisson.


Comme je vous ai dit, je m’étais préparée à tout cela, l’enchaînement entre les questions-réponses, les déplacements, bref tous les détails techniques, mais car il y a toujours un mais, je n’avais pas prévu la gestion des facteurs externes : l’émotion et l’énergie.
Les réponses des participants ont été emplies d’émotions sincères et spontanées, mêlées à ma propre émotion, elles m’ont laissée désemparée (je ne m’y étais pas du tout préparée).
De plus j’ai dû faire face à la gestion de l’énergie : lors de la bénédiction, l’énergie circule entre les dieux et l’individu par l’officiant, ce qui peut être gérable en temps normal l’est plus difficilement en état de stress (et sans préparation préalable). J’ai eu l’impression qu’une cascade me traversait de haut en bas.
J’ai repris pied lors de la libation qui est un rituel que je pratique fréquemment et qui m’a permis de souffler, l’émotion et l’énergie se sont reportées sur l ‘assistance pendant que chacun portait un toast pour la petite (qui n’a hurlé à aucun moment).
La cérémonie s’est déroulée en petit comité, parents, grand-mère, quelques amis et voisins. Les parents ne sont pas nordisants mais proches du polythéisme et souhaitaient un rituel en accord avec leur mode de vie proche de la nature. Nous avions prévu de pratiquer près de la fontaine bénie non loin de la maison familiale mais en raison du temps incertain, nous nous sommes installés dans le salon, au cœur du foyer, au sein même du lieu de vie de la famille.
Les parents avaient aménagé dans un coin du salon une table afin de déposer des cadeaux, des photos de famille, des fleurs, j’ai pu y aménagé un petit espace sacré à portée de main pour y déposer les accessoires nécessaires.

14593144_10205466261254877_1366731459_n

Accessoires de cérémonie

Cette proximité a créé une atmosphère détendue et conviviale, la participation active de l’assemblée au rituel lui a permis de se réapproprier une part de divin, de rendre le sacré accessible et simple.

Cette première expérience m’a laissée épuisée, vidée, émotionnellement et physiquement. Le manque de conseil n’a pas été en soi un frein à la cérémonie, j’ai été plus spontanée et naturelle. Le lien entre la petite et les dieux se sont établis et c’était là le but du travail.

table-ceremonie-2

Table de cérémonie

Publicités
Catégories : Développement personnel, Témoignages | Étiquettes : , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Première cérémonie: de la théorie à la pratique

  1. Un grand moment, un grand aboutissement !
    C’est le début d’un long, long chemin.

    Aimé par 1 personne

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :