Pratique: matériel, lieu et autres détails

La simplicité dans ma pratique a toujours été de rigueur. Que ce soit au niveau du lieu, de l’ambiance et des accessoires, j’utilise le minimum qui soit imposé par les contraintes techniques. Il va de soi que cela varie en fonction des pratiques qui peuvent être magiques, chamaniques, méditatives ou religieuses.

En pratique magique où il convient de suivre un protocole donné (protection par cercle, incantation, …), on ne peut se passer du luxe de supprimer les accessoires faisant partie intégrante du rituel, sans certains d’entre eux, la réalisation en serait dangereuse, incomplète et/ou incertaine. Je ne peux pas vous donner ici une liste établie puisque tout dépendra du rituel utilisé, le minimum est dans mon cas : une craie, des bougies afin de former le cercle de protection, mon grimoire (utile en cas de trou de mémoire), de l’encens (pour purifier), mon bâton de mage (apport d’énergie).
Je pense à avoir tout mon matériel à portée de main avant de commencer le rituel, il est plus facile techniquement d’avoir un lieu de pratique fixe, une pièce dédiée à la magie, afin d’y stocker son matériel, de ne pas être dérangé et de pas répandre diverses énergies plus ou moins perturbante dans la maison.
J’évite tout objet inutile au rituel en cours, il peut s’avérer encombrant et perturbant pendant le déroulement du rituel.

En ce qui concerne le travail chamanique, le lieu importe peu du moment que je m’y sente bien, que je ne risque pas d’être dérangée pendant la séance. Je pratique souvent seule, j’utilise un enregistrement de chants chamaniques samis, dans ce cas je travaille en intérieur et j’ai donc besoin d’un lecteur. Si on pratique avec un accompagnant, on utilise un tambour et un hochet (le tambour pour l’accompagnant qui assure le maintien du rythme pendant le travail, et le hochet pour le chamane, l’accompagnant calque le rythme du tambour sur celui du hochet du chamane et prend le relais quand ce dernier ne peut plus se servir du hochet).
Les chamanes les plus doués sont capables d’entrer en transe par concentration et méditation sans instruments, ni enregistrements.

La méditation, quant à elle, a le mérite de se pratiquer n’importe où sans accessoires particuliers mis à part pour assurer le confort personnel (tapis, coussin…), là je pratique dans un lieu dépourvu de stimuli auditifs, visuels, olfactifs qui pourraient me perturber.
Pour débuter, je conseille en intérieur, les rideaux tirés et dans une pièce calme, petit à petit, quand la concentration est plus grande, on peut prendre un peu plus de liberté avec le lieu.

Le matériel religieux que j’utilise varie en fonction de la cérémonie, en milieu familial, une chope me suffit dans toutes les occasions. Pour les cérémonies en dehors du milieu familial, il me faut: quelques bougies et bougeoirs (pour l’ambiance et pour marquer le début et la fin du rituel), une nappe (pour délimiter mon espace de travail), une cape cérémonielle (habit d’officiante), de l’encens (pour purifier) et un sac de transport. Le lieu de pratique m’importe peu, je peux m’adapter.

Je mise toujours sur le bien être que je ressens, je ne supporte pas d’être contrainte dans ma pratique, alors j’ai le moins de matériel possible à gérer, je prends le temps de me familiariser avec les lieux et les gens présents.
Quand on se sent peu sûr, on peut toujours demander à un ami de nous seconder ou à pratiquer avec nous.

Toute pratique demande une certaine sérénité physique et mentale. Je conseille souvent d’être habillé de vêtements confortables, d’avoir pris un repas léger, de ne pas avoir bu ni d’avoir pris de substances pouvant perturber les sens avant de se mettre au travail.
N’hésitez pas non plus à créer votre ambiance pour vous sentir en harmonie avec vous-même. En expérimentant, vous vous rendrez compte de l’utilité ou non des accessoires et de vos préférences de lieu. On peut modifier pour la fois suivante. En cas de rituel magique, il vaut mieux quand même minimiser le nombre d’accessoire et maîtriser le lieu, au moins au début.
Je n’ai personnellement pas d’autel chez moi, je n’en vois pas l’utilité, mais je conçois que l’on puisse en avoir besoin. J’ai juste un petit placard pour stocker mes accessoires religieux.

Suivez votre instinct et ne vous laissez pas influencer par ce que les autres font, les pratiques varient au cours des âges, des lieux, au fils de votre expérience, il faut toujours s’adapter. Soyez vous, soyez sincère, soyez vrai.

materiel-ceremonie2

Cape, bougeoirs, bougies et corne…

Publicités
Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :