Ivresses poétiques (3)

Pluie de saison

Le glas annonce
L’arrivée des ombres
Un coup de semonce
Dans l’air sombre.
L’automne bruine ses feuilles mortes.

*****

Magie lunaire

L’astre féminin
Plus haut resplendit
Longuement s ‘alanguit
Sur le ciel sibyllin.
La saison aux devineresses appartient.

*****

Lever de voile

Dans sa robe azur
Se drape le mystère
Un souffle éphémère
Soulève l’armure.
Sur le fil se révèle l’inconnu.

Publicités
Catégories : Ivresses poétiques, Poèmes | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :