Lectures conseillées ou non

Au nom du viking de Régis Boyer avec Jean-Noël Robert

Régis Boyer, auteur, traducteur, professeur… au-delà de l’homme de savoir, cet ouvrage nous amène à la rencontre de Régis Boyer, l’homme de passion. Une passion dévorante pour les pays du nord et leur culture.

Après une courte présentation de Régis Boyer par Jean-Noel Robert, latiniste et historien de Rome, le scandinaviste résume lui-même dans la première partie sa vie de ses jeunes années jusqu’à l’heure de sa retraite, sa découverte et son émerveillement pour les pays du nord. De la Pologne où il rencontre sa femme, jusqu’à la Suède en passant par l’Islande, son chemin est semé de rencontres fortuites et de hasards surprenants, mais il croira plus dans le Destin que dans les coïncidences ! Au fil du temps, le lien avec la civilisation nordique se fait de plus en plus fort et profond : il étudie et traduit des sagas, de la poésie islandaise, des auteurs classiques aussi bien norvégiens, suédois qu’islandais. De retour à Paris, il met en place tout le système universitaire d’études scandinaves (DEUG, licence, maîtrise, DEA…). Son objectif premier est de diffuser ses connaissances et la culture scandinave, il ne cessera jamais par la suite d’enseigner, tel était sa vocation et son désir.
Les parties suivantes sont consacrées aux entretiens, je dirai presque « causeries » entre Régis Boyer et Jean-Noël Robert, les titres sont assez explicites : « De la lumière du Nord », « Les Vikings », « Pour l’amour des sagas » et « L’actualité du Nord », représentent assez bien les grands axes d’études et de passion de Boyer. On bascule une fois de plus dans un bouillonnement de savoir, d’exaltation de connaissances. On se trouve pris au piège de cet enthousiasme. On apprend ou on redécouvre les bases d’une civilisation et de peuples mal connus, on se retrouve dans une initiation passionnante, source de vocation.

Si l’on pouvait résumer qui a été Régis Boyer, je crois que ce « Au nom du Viking » l’a fait avec une grande authenticité, à l’image des Hommes du Nord, il est un découvreur, un passeur de mémoire, il a permis de transmettre à notre génération tout un savoir du passé, une culture étonnante.

Pour en savoir plus: Au nom du viking

41GCDuYlFOL._SX327_BO1,204,203,200_

Au nom du viking de Régis Boyer avec Jean-Noël Robert

Publicités
Catégories : Histoire et géographie, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Le garçon qui voulait être un Être Humain de Jørn Riel

Qui ne connait pas le danois Jørn Riel et ses racontars pleins d’humour ? On connait moins ses romans : ici un jeune viking quitte son Islande natale pour venger son père et débarque accidentellement en terre groenlandaise. À la suite du naufrage, deux enfants inuits le prennent en main et lui inculque les rudiments du quotidien dans leur famille. Séduit par le mode de vie du peuple inuit, il devient un membre à part entière de la famille de Apuluk et de Narua. Bien des péripéties s’ensuivent sur fond de banquise et de voyages.

On retrouve ici deux mondes, deux civilisations qui s’opposent : celle des Êtres Humains (peuple inuit) et celle des vikings christianisés (peuple norvégien). Si Jørn Riel maitrise sa connaissance du Groenland et de ses habitants, il trébuche beaucoup sur les vikings : Thorstein n’aurait certainement pas épargné Leiv venu le tuer pour venger son père ! De plus, les inuits étaient très bien considérés par les norrois, craints même car très portés sur la magie et ses mystères. Je garde en tête que nous avons affaire avec un roman, mais j’aime malgré tout la cohérence !
Le fond et la forme sont assez simples, un peu décevants quand on a lu Le jour avant le lendemain, du même auteur, roman riche et profond, plus réaliste de la vie dans le grand nord. Une écriture un peu trop basique et une histoire sans véritable recherche approfondie laisse Le garçon qui voulait être un Être Humain bien loin derrière les racontars également.
Les intentions données aux personnages me choquent un peu, les gentils gagnent et les méchants perdent, tous en répandant le sang : les premiers ont une bonne raison (ce n’est pas de la vengeance mais une libération des mauvais esprits qui les possèdent), les autres non (l’appât du gain et du sang) ! Les gentils doivent l’être à tout prix et les méchants aussi quitte à en faire des personnages stéréotypés.

Un roman qui m’a déçue, je retourne de ce pas aux racontars…

Pour en savoir plus: Le garçon qui voulait être un Être Humain

etre humain

Jørn Riel, Le garçon qui voulait devenir un Être Humain

Catégories : Lectures conseillées ou non, Romans | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Les Sagas islandaises de Régis Boyer

Vous avez envie de vous lancer dans la lecture des sagas islandaises mais vous ne savez pas par où commencer, ni à quoi vous en tenir ? Réalités, créations, vérités historiques ou fictions médiévales ?

Régis Boyer vous guide à travers la Norvège et l’Islande, à la rencontre des sagnamenn qui ont fait de la littérature islandaise médiévale la littérature la plus élaborée de son temps.
Entre histoire et étude de style, cet ouvrage remonte aux prémices, tradition orale, poésie scaldique pour s’intéresser ensuite à la naissance de cet art et à son évolution. Régis Boyer met en place une classification des sagas selon le thème traité et la période d’écriture.
On peut admirer la rigueur de l’auteur dans son souci de précision : encore une fois les données sont nombreuses et ne peuvent être toutes retenues à la première lecture. Les exemples et extraits sont nombreux et permettent de se faire une idée globale sur les contenus des sagas, ce qui permet de faire sa liste personnelle, de définir son propre angle de lecture.
Un chapitre sur Snorri Sturluson très complet est à noter : cet auteur (entre autre des Eddas) est un des personnages les plus importants de la littérature islandaise médiévale dont il ne faut pas oublier les œuvres telles que la Saga d’Egill Skallagrimson, l’Edda (en prose), la Saga de saint Olaf…
Un autre chapitre tout aussi intéressant traite de la place de la religion nordique ancienne dans les sagas et de la fiabilité de ces narrations.
La saga est un genre littéraire unique, très élaboré, avec des règles d’écriture et des thèmes précis. Elle est le témoin d’une société scandinave où le destin et l’honneur tiennent une place de choix.

Je vous présente ce livre comme celui à lire avant tout « plongeon » dans le monde des sagas : il vous éclairera sur le choix de vos lectures avec ses extraits et vous permettra de les situer dans le temps les unes par rapport aux autres,  et par thèmes (Sagas royales, contemporaines, antiques…). Il éclaire aussi sur la conduite à tenir face aux informations disséminées dans les textes afin de les juger à leur juste valeur, pour la plupart artistique.

D’autres critiques sur les Sagas islandaises de Régis Boyer

9782228901642

Sagas islandaises de Régis Boyer

Catégories : Histoire et géographie, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Les Vikings de Régis Boyer

Si vous vous intéressez aux vikings et à leur impact sur le monde européen, il vous faut lire ce livre-ci ! « Les Vikings » est composé de deux parties distinctes : l’une consacrée à l’histoire et l’autre à la civilisation viking. Le livre se restreint évidement à la période des raids et à la société viking exclusivement, c’est-à-dire à l’extérieur de leurs pays d’attache (en situation d’implantation), le sujet n’est pas l’histoire et la vie quotidienne dans les pays scandinaves.

Comme toujours avec Régis Boyer, le contenu est dense, très intense en informations. L’ouvrage est donc très complet et précis dans ses informations. Il convient certainement de prendre des notes sur les personnages, les lieux et les dates afin de pouvoir suivre aisément le déroulement des événements ou de relire plusieurs fois certains passages. Le sérieux des sources tient dans leur nombre, leur origine diverse et leur étude objective et emplie de bon sens. Il en sort une mise au point radicale sur le mythe viking !
En mettant au placard l’influence romantique du XIXe siècle au sujet de ces hommes aventureux, Régis Boyer met à bas les préjugés, fausses idées mises en avant également par les textes médiévaux. N’en déplaisent à beaucoup, il remet sur pied ces commerçants transformés uniquement en guerriers sanguinaires, transforme les barbares en hommes férus de connaissances (navigation, artisanat, art…) avec leurs qualités et aussi leurs défauts.

Un peu obscur par instant, il reste quand même abordable pour débuter. Je le conseille comme première approche au monde viking.

les vikings

Les Vikings, Régis Boyer

Pour en lire plus: Les Vikings, Régis Boyer

Catégories : Histoire et géographie, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Les trognes, l’arbre paysan aux mille usages de Dominique Mansion

En tant que percheronne, je ne pouvais pas faire l’impasse sur ce livre!
Dans mon enfance, elles bordaient les haies des prés, fournissaient du fourrage aux animaux, du bois de chauffages aux hommes, des cachettes aux enfants dans leur tronc ou des cabanes dans leurs branches, ah ces chères trognes faisaient partie intégrantes de notre paysage campagnard. Vous souvenez vous d’en avoir vu dans la cour de votre école ou devant la mairie ou l’église? Mais oui bien sûr!
Qu’est ce qu’une trogne vous demandez vous? C’est un arbre taillé régulièrement à même hauteur, soit on coupe les branches du sommet, soit celles poussant sur le tronc. Peut être les connaissez vous sous le nom de ragosses, arbres têtard, têtiaux, carabognes…?

Lire la suite

Catégories : Lectures conseillées ou non, Nature et patrimoine | Étiquettes : , , | Un commentaire

Histoire et description des peuples du nord d’Olaus Magnus

Olaus Magnus, plus connu pour sa célèbre Carte Marine, est un ecclésiastique catholique suédois du XVI siècle (1490-1557). Contraint à l’exil par l’implantation du protestantisme en son pays, l’Allemagne puis l’Italie l’accueillent. Loin de ses terres, Olaus Magnus conçoit sa Carta Marina, puis plus tard son Histoiria de gentibus septentrionalibus (Histoire des peuples du Nord) vers la fin de sa vie. Il est, avec son frère et compagnon d’exil Johannes, le plus éminent savant suédois de cette époque.

Lire la suite

Catégories : Histoire et géographie, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , | 2 Commentaires

Olaus Magnus – Carta Marina de Elena Balzamo

« Carta Marina » le livre, présente la carte marine créée et imprimée par Olaus Magnus en 1539 (une reproduction de la carte et de ses commentaires sont présents dans le livre). Cette carte fut la première carte géographique représentant la péninsule scandinave, la Finlande, l’Islande ainsi que les pays bordant la mer Baltique. On peut y voir bien sûr les mers comme il est courant à l’époque, mais aussi des détails concernant l’intérieur des côtes.
Elena Balzamo, spécialiste des littératures scandinaves et russe, traductrice, essayiste… nous raconte la Carta Marina, la replace dans le contexte historique et scientifique de son époque.

Lire la suite

Catégories : Histoire et géographie, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , | 3 Commentaires

Il pleut des étoiles dans notre lit : Cinq poètes du Grand Nord

Quoi de plus poétique que ce titre nordique ? Il résume à lui seul un des thèmes principaux de la poésie du Grand Nord : l’ouverture vers l’espace, le besoin d’immensité s’expriment dans les actes, les sentiments…
C’est un réel plaisir de découvrir cette poésie nordique à travers ces cinq auteurs (Inger Christensen, Pentti Holappa, Tomas Tranströmer, Jan Erik Vold et Sigurdur lsson ) qui représentent chacun leur pays respectif (dans l’ordre : Danemark, Finlande, Suède, Norvège et Islande).

Lire la suite

Catégories : Poésie, nouvelles et histoires courtes | Étiquettes : , | 5 Commentaires

Mythologie scandinave: Légendes des Eddas de Rasmus Bjørn Anderson

S’il est un nom qui ne doit pas être inconnu à tout amateur de culture scandinave c’est celui de Rasmus Bjørn Anderson. Cet auteur américain né de parents immigrés norvégiens fut à la fois professeur d’université, diplomate, éditeur et traducteur de textes historiques et de romans d’Europe du Nord. Il contribua activement à imposer l’idée que les vikings étaient les premiers découvreurs du nouveau monde. C’est également grâce à sa ténacité que l’on fête dans plusieurs états américains le jour de Leif Erikson. Sa connaissance de l’islandais lui permit d’avoir accès aux textes fondamentaux de la littérature norroise et d’en venir ainsi un spécialiste. Il écrivit divers ouvrages sur la découverte de l’Amérique par les vikings, l’immigration scandinave et traduisit la Nouvelle Edda, des sagas et d’autres textes.
Lire la suite

Catégories : Contes et légendes, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , , | 2 Commentaires

L’herbe du diable et la petite fumée de Carlos Castaneda

« L’herbe du diable et la petite fumée » est le premier ouvrage de Carlos Castaneda. Ce dernier est considéré par les uns comme un romancier de génie, par les autres comme un anthropologue très intelligent, mais il ne laisse aucunement indifférent. Sa vie est entourée de mystère dont l’auteur s’est lui-même entouré, ses dires entre en contradiction avec les documents officiels. On peut comprendre aisément que ses détracteurs puissent mettre en cause ses écrits essentiellement autobiographiques relatant son initiation chamanique par un indien Yaqui (Don Juan). Pour les scientifiques modernes, Carlos Castaneda est considéré comme un charlatan de premier ordre, inversement pour les visionnaires en quête de spiritualité, il est un dépositaire incontournable de savoirs fondamentaux.
Lire la suite

Catégories : Chamanisme, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , | Un commentaire

Le livre du roi de Arnadur Indriðason

Arnaldur Indriðason est considéré comme un des précurseurs du polar en Islande. Diplômé en histoire et journaliste, il devient par la suite scénariste jusqu’en 2001. En parallèle il commence sa carrière d’écrivain avec un premier roman paru en 1997. Il s’en suit une série de roman ayant pour personnage récurrent l’enquêteur Erlendur.
Le livre du roi, sorti en 2006, sort des sentiers battus, puisqu’il sort du schéma traditionnel des polars écrits par Indriðason et déstabilise les habituels lecteurs de l’auteur. Il ne s’agit pas à proprement parlé d’un polar mais plus d’une quête personnelle menée par un professeur en études nordiques. Lire la suite

Catégories : Lectures conseillées ou non, Romans | Étiquettes : , , | 2 Commentaires

Sagas des Neuf Mondes de Pierre Efratas

Voici regroupées dans ce volume l’intégrale des nouvelles écrites par Pierre Efratas inspirées des légendes mythologiques nordiques. Les cinq aventures présentées mettent en avant différents passages des Eddas racontées par un scalde. Les histoires ont ainsi un fil conducteur (les propos du scalde) que l’on peut lire à la fois en continu mais aussi indépendamment les unes des autres. L’auteur y a également associé une vision plus large en y mêlant les péripéties de personnages mortels.
Le plus indéniable est sans aucun doute l’ajout des personnages mortels dans l’histoire, leurs aventures sont parfaitement intégrées dans les légendes et ne dénaturent absolument pas le contenu mais au contraire apportent une grande richesse à ces histoires lues maintes et maintes fois. On remarque une certaine fluidité et une aisance dans le style de l’auteur lors des récits concernant ces passages.
L’introduction du scalde afin de présenter la cohésion de toutes les nouvelles est également très plaisante et agréable. On le voit même associé à une des aventures, il fait donc partie intégrante de l’ouvrage en tant qu’acteur et fil conducteur. La verve du conteur est divertissante et pleine d’humour, un peu lourd quelquefois, il faut l’avouer, mais cela colle parfaitement au personnage.

Lire la suite

Catégories : Lectures conseillées ou non, Poésie, nouvelles et histoires courtes | Étiquettes : | 6 Commentaires

Contes de Suède

Les contes de Suède, titre original Bland Tomtar och Troll est un ouvrage collectif paru en Suède au début du siècle dernier. Elsa Beskow, Cyrus Teodor Granér, Tor Helge Kjellin, Helena Nyblom, Alfred Smedberg et Anna Wahlenberg ont chacun apporté leur contribution à cet ouvrage par la création des sept contes qui le composent.

Lire la suite

Catégories : Contes et légendes | Étiquettes : , | 4 Commentaires

Contes de Norvège de Jørgen Moe et Peter Asbjørnsen

Les contes de Norvège est un recueil de contes issus de l’œuvre norvégienne de Jørgen Moe (1813-1882) et de Peter Asbjørnsen (1812-1885), en particulier de « Contes populaires norvégiens ». Les deux auteurs (le premier étant poète, écrivain, responsable de l’Église de Norvège, le second, écrivain, naturaliste) collectèrent auprès de la population des contes et légendes jusque là transmis oralement dans le cadre de leur sauvegarde écrite. Le recueil est publié vers 1840, il aura un très grand succès en Scandinavie et contribuera à l’expression du romantisme norvégien. D’autres auteurs tels que Ibsen ou Andersen y puiseront leur inspiration. Ces contes sont ici illustrés par Kay Nielsen (1886-1957) qui travailla pour Disney (Fantasia).

Lire la suite

Catégories : Contes et légendes | Étiquettes : , | 4 Commentaires

L’herbe verte du Groenland de Thibaud Guyon

Thibaud Guyon, auteur et illustrateur de livres jeunesse, est avant tout un passionné d’histoire. Il aime faire découvrir des lieux, époques différentes tels que la Californie en 1850 avec « Cap sur San Francisco » ou le royaume Franc vers 490 avec « Clovis se marie ». « L’herbe verte du Groenland » est son 3ème album sorti en 2009.

Lire la suite

Catégories : Littérature jeunesse | Étiquettes : , | Un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :