Lectures conseillées ou non

Expérimenter c’est bien mais lire peut apporter un complément non négligeable! Lectures plaisirs, lectures didactiques, soyons critiques dans ce que nous lisons!

La Grande Déesse du Nord de Régis Boyer

La Grande Déesse est un thème courant dans tout le domaine indo-européen. Dans le nord ancien, elle n’existe déjà plus en tant que telle, mais Régis Boyer tente ici de cerner les divers aspects de cette figure dont ont hérité les dieux et déesses scandinaves ainsi que les êtres peuplant l’univers nordique comme les Mères, les Nornes, les Valkyries, les Dises ou les Vanes.
La Déesse était nécessairement la donneuse de vie, la parturiente et nourriceuse, elle procrée sans époux attitré (la notion de « père » n’a surgit qu’il y a 7000 ans), se reproduisant par auto-genèse. Avant que les indo-européens n’ajoutent leur touche culturelle au substrat scandinave déjà présent, la Femme régnait donc en maîtresse sur ces terres. Ce n’est qu’avec cet ajout que la notion de parité intervient : pour que la Déesse (tellurique) puisse être fécondée, on lui attribue dès lors un dieu, solaire de préférence, qui lui apportera la chaleur et la lumière printanière après le rude hiver nordique. Ensuite chronologiquement émerge l ‘Homme en tant que divinité première et essentielle.
C’est ainsi que les caractéristiques de notre Déesse primordiale se retrouvent « dispersés » dans nos déesses et dieux, car cette Grande Mère est devenue un collectif. J’insiste sur la présence des dieux dans la représentation du féminin puisque plusieurs d’entre eux ont un aspect double, pour ne citer que Njord ou Freyr pour exemple. Le premier, dieu de la mer, père nourricier, ayant été vraisemblablement masculinisé comme tendrait à le prouver son double germanique Nerthus typiquement féminin. Pour le second il ne serait qu’une face de sa parèdre Freya qui représente son aspect féminin ou inversement.
Régis Boyer étudie ensuite les trois déesses qui à ses yeux ont pris le visage de La Grande Déesse : Freya, Frigg, Skadi, l’une possède son côté fertilité/fécondité, l’autre sa face mère, épouse et la dernière son aspect guerrier. Toutes les autres déesses recensées dans la littérature sont des hypostases des trois citées.
Je ne suis pas tout à fait d’accord avec le choix de ces trois déesses, mais l’essai n’en reste pas moins très intéressant. Comme d’habitude avec l’auteur, il faut savoir lire entre les lignes, déduire. Mais on sait toujours à quoi s’attendre avec Régis Boyer : du sérieux, de la passion et beaucoup de digressions ! Il faut lire et relire pour extirper tout le contenu dans ses moindres détails. Il faut aussi avoir à sa connaissance toutes les bases de la mythologie nordique, tous les mythes principaux, sinon gare aux décrochages !

Pour plus d’informations sur ce livre:
La Grande Déesse du Nord

Catégories : Essai, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , , | Un commentaire

Va par où tu ne sais pas… de Laurence de La Baume

Tout commence par un hasard heureux, enfin presque, tout commence par un croisement de destins, c’est ainsi que Laurence de la Baume rencontre Mudrooroo en 1996. Elle est journaliste, lui, officiellement écrivain aborigène mais aussi chamane. Venue l’interviewer pour la sortie de son livre, elle ne se doute pas qu’il va lui faire vivre une expérience extraordinaire : une décorporation qui entrainera une connexion avec l’au-delà. Les questionnements arrivent dès lors sur cette aventure non seulement intérieure mais aussi spirituelle, comment, pourquoi est-ce concrètement possible ? Comment expliquer tout ceci rationnellement ? Cette enquête durera plus de 15 ans, l’histoire de toute une vie…

Lire la suite

Catégories : Lectures conseillées ou non, Spiritualité et sciences | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

La Saga de Sigurðr ou la Parole donnée de Régis Boyer

La saga des Völsungar relate l’histoire de la famille des Völsung dont est issu Sigurðr, héros légendaire germanique. Des aïeux aux descendants du tueur de dragon, le Destin mène le jeu autour du trésor des Nibelungen.

Il faut distinguer deux faits qui peuvent au départ se présenter de manière distincte sans lien apparent, d’une part : Loki ayant tué au pied d’une cascade une loutre, qui s’avère être en fait le fils de Hreiðmarr le géant, se voit contraint de racheter sa vie pour celle donnée. Il retourne à la cascade où vit le nain Andvari, détenteur d’un conséquent trésor. Le nain, transformé en brochet, est péché par le dieu et est obligé de céder son or sur lequel il lance une malédiction.

Lire la suite

Catégories : Lectures conseillées ou non, Sagas | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Au nom du viking de Régis Boyer avec Jean-Noël Robert

Régis Boyer, auteur, traducteur, professeur… au-delà de l’homme de savoir, cet ouvrage nous amène à la rencontre de Régis Boyer, l’homme de passion. Une passion dévorante pour les pays du nord et leur culture.

Lire la suite

Catégories : Histoire et géographie, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Le garçon qui voulait être un Être Humain de Jørn Riel

Qui ne connait pas le danois Jørn Riel et ses racontars pleins d’humour ? On connait moins ses romans : ici un jeune viking quitte son Islande natale pour venger son père et débarque accidentellement en terre groenlandaise. À la suite du naufrage, deux enfants inuits le prennent en main et lui inculque les rudiments du quotidien dans leur famille. Séduit par le mode de vie du peuple inuit, il devient un membre à part entière de la famille de Apuluk et de Narua. Bien des péripéties s’ensuivent sur fond de banquise et de voyages.

Lire la suite

Catégories : Lectures conseillées ou non, Romans | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Les Sagas islandaises de Régis Boyer

Vous avez envie de vous lancer dans la lecture des sagas islandaises mais vous ne savez pas par où commencer, ni à quoi vous en tenir ? Réalités, créations, vérités historiques ou fictions médiévales ?

Régis Boyer vous guide à travers la Norvège et l’Islande, à la rencontre des sagnamenn qui ont fait de la littérature islandaise médiévale la littérature la plus élaborée de son temps.

Lire la suite

Catégories : Histoire et géographie, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Les Vikings de Régis Boyer

Si vous vous intéressez aux vikings et à leur impact sur le monde européen, il vous faut lire ce livre-ci ! « Les Vikings » est composé de deux parties distinctes : l’une consacrée à l’histoire et l’autre à la civilisation viking. Le livre se restreint évidement à la période des raids et à la société viking exclusivement, c’est-à-dire à l’extérieur de leurs pays d’attache (en situation d’implantation), le sujet n’est pas l’histoire et la vie quotidienne dans les pays scandinaves.

Lire la suite

Catégories : Histoire et géographie, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Les trognes, l’arbre paysan aux mille usages de Dominique Mansion

En tant que percheronne, je ne pouvais pas faire l’impasse sur ce livre!
Dans mon enfance, elles bordaient les haies des prés, fournissaient du fourrage aux animaux, du bois de chauffages aux hommes, des cachettes aux enfants dans leur tronc ou des cabanes dans leurs branches, ah ces chères trognes faisaient partie intégrantes de notre paysage campagnard. Vous souvenez vous d’en avoir vu dans la cour de votre école ou devant la mairie ou l’église? Mais oui bien sûr!
Qu’est ce qu’une trogne vous demandez vous? C’est un arbre taillé régulièrement à même hauteur, soit on coupe les branches du sommet, soit celles poussant sur le tronc. Peut être les connaissez vous sous le nom de ragosses, arbres têtard, têtiaux, carabognes…?

Lire la suite

Catégories : Lectures conseillées ou non, Nature et patrimoine | Étiquettes : , , | Un commentaire

Histoire et description des peuples du nord d’Olaus Magnus

Olaus Magnus, plus connu pour sa célèbre Carte Marine, est un ecclésiastique catholique suédois du XVI siècle (1490-1557). Contraint à l’exil par l’implantation du protestantisme en son pays, l’Allemagne puis l’Italie l’accueillent. Loin de ses terres, Olaus Magnus conçoit sa Carta Marina, puis plus tard son Histoiria de gentibus septentrionalibus (Histoire des peuples du Nord) vers la fin de sa vie. Il est, avec son frère et compagnon d’exil Johannes, le plus éminent savant suédois de cette époque.

Lire la suite

Catégories : Histoire et géographie, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , | 2 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :