Vers courts pour longs temps

Vers courts pour longs Temps (35)

Trois Nornes sur une âme
Jetèrent leur dévolu
A l’aube d’une naissance
A la source d’une vie…
Leurs chauds baisers accompagnèrent
La cruelle peine
De la séparation soudaine.
Destin s’accomplit
Du ciel à la terre
Du sommeil au réveil.
Veillèrent les belles fées
Sur l’enfant nouveau:
Sans répit luttèrent
A l’accomplissement écrit,
Frappèrent l’ennemi du rayon
Nul ne déviera de sa course
Le lumineux descendant des Dieux.

*****

Aux branches de ma terre
Je voue un culte volontaire…
Aux mêmes racines profondes
Nos rivières prennent source.
De sa sève verte je me délecte
Quand il s’abreuve de mon sang vermeil:
Frère et sœur de vie,
Unies dans la mort,
Gravée est ma tendre écorce
Tatouée est sa dure peau
Des communes runes de l’Abondant.

Sur l’un le mal lancé
Éveille la colère de l’autre:
De toute la justice s’abat
Tantôt rapide, tantôt tardive,
Nos défaites nous vengeons,
Par l’eau déferlante,
La terre dévorante,
Le feu dévorant,
L’air asphyxiant,
La lumière pénètre nos cœurs
Dans un astral tourbillon
Les cycles des saisons nous chevauchons
Sous le soleil ou la lune,
Veillons ou dormons.

Sur le pacte de chair et de bois
Nos âmes doubles échangeons,
Différentes expressions d’une nature semblable,
Végétales, animales, subtils états
Des consciences mélangées.
Dans son pale aubier je voyage
Dans les mondes défaits
Par mes yeux fanés il pleure
Sur les promesses piétinées.
Nos noms s’inscrivent mêlés
Au bas de l’écorce consacrée
Symboliques saignées,
Serments jurés…
Jusqu’à la nuit des temps
Nos destins sont scellés.

*****

Parmi les racines ancrées
Monte un vieux chant enjoué :
Sur les tables frappent les gobelets,
Sur la pierre claquent les pieds.
« Là-haut, entendez le cri du à nouveau-né ».

Les hautes étoiles brillent vaillamment,
Montrent le pas à la Lune sûrement :
La fête bat son plein temps
Pour le retour du bel enfant.
« En bas, entendons la voix assurément ! »

Quel chahut dans les buissons !
Les arbres frissonnent d’émotion,
Une rumeur court avec adoration :
« Il est revenu, libéré de sa prison,
Oh, Balder, ta lumière nous célébrons. »

Publicités
Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Vers courts pour longs temps (34)

Quelle merveille la bouteille:
Un peu de bonheur en liqueur !
Vite on la vide jusqu’à en devenir livide
Et l’on pleure le trop plein de malheur
Puis on la remplit d’un mot sous pli
D’un brin de misère que l’on jette à la mer…

Lire la suite

Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | 2 Commentaires

Vers courts pour longs temps (33)

Au puits des artifices s’évanouit mon image
Aucun souvenir de ma trace ne surnage
Le temps me sème dans son labyrinthe.
Jusqu’à la fosse mes larmes serpentent:
Désormais personne ne se penche
Sur mon miroir aux âmes blanches.

Lire la suite

Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Vers courts pour longs temps (32)

Il n’est de pires instants
Que ceux où l’on tombe,
Où l’on sent l’impitoyable lame
Transpercer la fragile cuirasse.
Sur le champ de bataille
La terre s’ouvre en un puits profond.

Lire la suite

Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Vers courts pour longs temps (31)

Une plante dans un pot
Une âme dans une peau
Déracinées… de leurs plaines sauvages
Se meurent loin de la vie.

Lire la suite

Catégories : Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | Un commentaire

Vers courts pour longs temps (30)

Des quatre vents l’écho rebondit
Hurlements appellent les mâles féroces
À la meute s’allient les solitaires errants,
Maître des loups est sorti de sa tanière.

Lire la suite

Catégories : Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Vers courts pour longs temps (29)

Oh petite pousse
Sur le toit du monde.
Tes racines s’ancrent dans la mousse
Sans jamais atteindre la montagne.
Tes feuilles voudraient toucher les nuages.
Roche si profonde, pluie si haute,
Entre les deux, ta tige s’allonge,
Au gré du vent tourmentant.

Lire la suite

Catégories : Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Vers courts pour longs temps (28)

Mes pieds meurtris sur le granit pointu,
Usées les chausses laissées au bon usage de Vidar,
De baies en baies se blessent à porter les divertissants messages.

Lire la suite

Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Vers courts pour longs temps (27)

Que le soir parait long
Quand le soleil semble éteint,
Il n’est point de ténèbres dans l’âme
Plus sombre que le crépuscule vieillissant.

Lire la suite

Catégories : Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | 5 Commentaires

Vers courts pour longs temps (26)

Poser des mots sur le papier
Comme poser un pied dans l’inconnu.
Boire à la source de la fertilité
S’emplir de sagesse l’esprit.
D’anciens songes remontent,
De vies passées, oubliées,
De combats joyeux, de joutes amicales
Dont on voit le trouble reflet
Dans le cercle tremblant du puits primitif.

Lire la suite

Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | Un commentaire

Vers courts pour longs temps (25)

Oh Mères, rappelez vos enfants
Sur les mondes égrainés, ils sont,
Rengaines des beaux jours, chantez,
Rondes des temps vaincus, dansez.

Lire la suite

Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , , | Un commentaire

Vers courts pour longs temps (24)

Noire bête sort cupidement la patte griffue
De la béante caverne
Ne résiste à l’attrait merveilleux
De l’immonde parfum.

Hume le vent contraire,
Ouvre la monstrueuse gueule pleinement,
Salive à l’alléchante humeur
Sur deux pieds cherche la source somptueuse. Lire la suite

Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | 7 Commentaires

Vers courts pour longs temps (23)

Sur le parvis du monde désespère le Messager
Devant les oreilles sourdes des geôliers de l’esprit
Se moquent les badauds blasés des sages paroles dévoilées
Qui descelle le pli cacheté trop tard délivré?
Ne sait plus écouter la musique des Maîtres
Se laisser porter par les cris venteux
Frissonner aux graves éboulements des rochers. Lire la suite

Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , | Un commentaire

Vers courts pour longs temps (22)

Lisse est le reflet
Miroir clair du ciel
Porte secrète des profondeurs
Ne pénètre le pic sacré le domaine englouti.

Ridée est la surface
Souffle subtil du ciel
Amant libre des hauteurs
Émeut l’huis sous la caresse d’un frisson. Lire la suite

Catégories : Poèmes, Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , , | 2 Commentaires

Vers courts pour longs temps (21)

Entends l’appel…
Jour et nuit,
Tourmente la pensée,
Rebondit d’arbres en arbres,
Jaillit d’herbes en herbes,
Émeut l’animal
Aux abois, écoute…

Lire la suite

Catégories : Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , , | 4 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :