Kenaz


Kenaz, la rune du feu, forme avec Is le couple de runes primordiales. Elle est associée au dieu Loki qui représente le feu terrestre sous toutes ses formes. Pour certains elle ressemble à une torche où le feu est dompté à l’intérieur du foyer, d’autres y verront un creuset, petit pot capable de résister à de très fortes températures utilisé en chimie, en alchimie entre autre. Dans ce cas, il ne contient pas le feu lui-même, mais utilise sa chaleur pour fondre, calciner et purifier ce qu’il reçoit. On retrouve bien ici les différents aspects de Kenaz : destructeur, protecteur et purificateur, tour à tour libre ou contraint.

Elle est le mouvement constant, aussi bien extérieur qu’intérieur, car elle correspond aussi au feu qui vous pousse à l’action physique, intellectuelle et créatrice. Elle demande, tout comme Is, une grande maîtrise et connaissance de soi. Loki en est la parfaite image : toujours en mouvement, dans l’excès, capable du meilleur comme du pire.

Cette rune se rapproche également de la lumière, qu’elle complète et sublime et avec laquelle on la confond quelquefois.

Son incorporation est longue, elle présente beaucoup d’aspects différents à assimiler. Elle nous confronte avec nos propres excès, alors ne nous laissons pas submerger par un trop plein d’émotions positives ou négatives !

Impitoyable brasier consume les innocents piégés,
Épargne les prudents soustraits aux flammes ravageuses.
Kenaz la dévoreuse vrombit sur son passage
Succombent les cœurs sensibles sous les passions,
Brûlent des désirs les plus ardents.

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :