Articles tagués : Chamanisme

Vers courts pour longs temps (31)

Une plante dans un pot
Une âme dans une peau
Déracinées… de leurs plaines sauvages
Se meurent loin de la vie.

Des rivières coulent
De l’une à l’autre
Assèchent la blanche
Dessèchent la rouge.

Dans les prisons de terres modelées,
Artificielles demeures,
Fausses existences,
Sang et sève se figent.

Heures comptées
Sous la lumière diffuse
À l’abri des pluies
Horizon est entravé de factices forêts.

Un étroit balcon,
Un paysage condamné
Dans un monde immense retiennent
Prisonnières des Hommes fous.

Femme Fleur devine au loin
Sous la tente les anciens
Chantant devant le feu
LA Fin des temps…

*****

Un pied sur la planche :
Derrière l’ombre de la voile,
Ferme et rassurante,
Devant le scintillement des vagues,

Instable et incertain.
Un insoumis au bord du saut
Ferme les yeux aveugles
Aux cris de l’équipage,
À l’appel du goéland,
Au gouffre gris de l’océan.

Une main du fond de l’abîme
Harpe les cordes de mort
Des eaux froides du nord,
« Terre, terre » crie l’oiseau argenté
Devant l’île escarpée.

Une renaissance du dernier souffle
Apportée en offrande de bienvenue
À la mer la croix tombe
Là où les hommes tuent la foi
Et les Dieux redonnent l’espoir.

*****

Au ciel sombre
Dansent les Hommes Morts
Une folle farandole sur la Rivière Étoilée.
Mes aïeux m’invitent
Dans le vent irisé des trépassés.

Sursaute une timide lueur
Par-dessus le marécage vaporeux
Sur la surface glauque valse une flamme ondoyante
Follet fantôme virevolte langoureusement
Devant le passage interdit.

Dans l’onde morte
Les gardiens tourbillonnent gracieusement
Libérés des chaînes des eaux putrides
Sacrifiés aux Dieux
Abandonnés par leurs frères.

Dans les entrailles profondes
Dansent les Hommes Morts
Une folle farandole sur la rivière diamantée
Mes aïeux m’appellent
Dans les tourments diaprés des condamnés.

Choient les Honorés
S’élèvent les Reniés
Au milieu du reflet troublé
S’enchevêtrent les âmes disparues
Mon voyage ne fait que commencer.

Publicités
Catégories : Vers courts pour longs temps | Étiquettes : , , | Un commentaire

Pratique: matériel, lieu et autres détails

La simplicité dans ma pratique a toujours été de rigueur. Que ce soit au niveau du lieu, de l’ambiance et des accessoires, j’utilise le minimum qui soit imposé par les contraintes techniques. Il va de soi que cela varie en fonction des pratiques qui peuvent être magiques, chamaniques, méditatives ou religieuses.

Lire la suite

Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

L’herbe du diable et la petite fumée de Carlos Castaneda

« L’herbe du diable et la petite fumée » est le premier ouvrage de Carlos Castaneda. Ce dernier est considéré par les uns comme un romancier de génie, par les autres comme un anthropologue très intelligent, mais il ne laisse aucunement indifférent. Sa vie est entourée de mystère dont l’auteur s’est lui-même entouré, ses dires entre en contradiction avec les documents officiels. On peut comprendre aisément que ses détracteurs puissent mettre en cause ses écrits essentiellement autobiographiques relatant son initiation chamanique par un indien Yaqui (Don Juan). Pour les scientifiques modernes, Carlos Castaneda est considéré comme un charlatan de premier ordre, inversement pour les visionnaires en quête de spiritualité, il est un dépositaire incontournable de savoirs fondamentaux.
Lire la suite

Catégories : Chamanisme, Lectures conseillées ou non | Étiquettes : , | Un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :