Le Sacré qui est en nous

Dans la tradition scandinave, tout être humain contient une part de sacré : si le corps n’est que matériel, l’esprit, dont il est le véhicule, est d’essence subtile, c’est ce qui lui confère une importance capitale et spéciale. Il est issu du monde astral, tout comme nos Dieux, ainsi nous détenons en nous une énergie spirituelle de source commune.

Certains utilisent le terme « divin » à la place de « sacré », ce qui n’est pas tout à fait exact et prête à confusion ! Le divin est relatif aux dieux, à leur nature et à leurs qualités propres, même s’ils ont également un caractère sacré. Ce dernier mot met le point sur le côté exceptionnel, hors du commun de l’être ou du dieu.
Il est donc très improbable que les dieux soient en nous, sauf lors de rituels ou cérémonies particulières pratiquées par les personnes possédant les qualités et les maîtrises nécessaires à ces pratiques (chamanes, médiums…), et ce sur de courtes périodes. J’évoque d’ailleurs ce cas dans mon article « L’Astral, un monde dans le monde ».
Mais nous avons réellement du sacré en nous ! Ne sommes nous pas chacun unique et particulier, n’avons-nous pas un esprit singulier et doté de facultés étonnantes comme l’instinct, l’intuition, le pressentiment, (je parle bien sûr des capacités autres qu’intellectuelles, celles que l’on ne peut expliquer scientifiquement) ainsi que les dons particuliers de prescience, de médiumnité, de ressenti… et toutes sont bien nôtres, souvent innées, plus ou moins travaillées et non provoquées par un dieu, elles font partie de ce que nous sommes profondément, de notre nature, de notre essence spirituelle sacrée.
Ainsi nous sommes dépositaires de ce sacré en tant que humains vivants dans ce monde matériel, nous devons en prendre soin, le respecter et le faire grandir dans tous les aspects de notre vie. Comment me demanderez-vous ? Avec de simples règles de vie, vous répondrais-je ! En voici quelques unes :

Règle n°1 : je prends soin de mon corps et de mon esprit, avec une activité physique qui me convient et des séances de méditations, (mon corps est l’écrin de mon esprit, je dois entretenir l’un et l’autre),

Règle n°2 : je prends soin de ma famille (et des gens que j’aime), de la nature, ils constituent un repère solide, qui fournit un bon équilibre sur mon état physique, mental et spirituel, (en les aimant et en m’en occupant des gens importants à mes yeux, j’accorde de l’importance à leur part sacrée, la nature me nourrit et nourrit mes dieux, je prends conscience du rôle important que je tiens ici),

Règle n°3 : je me détache matériellement de ce qui est superflu (j’accorde la priorité à ma part sacrée).

Règle n°4 : j’accorde mes actes avec mes pensées et mes valeurs morales (ma part sacrée s’exprime sous contrôle conscient),

Règle n°5 : je pratique un art (je permets à mon sacré de s’exprimer sans contrôle conscient),

Règle n°6 : je respecte ce que je suis et ce que je pense, je me vois tel que je suis sans me voiler la face (je respecte ma part sacrée),

Règle n°7 : je respecte ce que sont les autres, ce qu’ils pensent, je ne les juge pas, (je prends conscience de la valeur de la part sacrée de l’Autre),

Règle n°8 : J’évite les conflits inutiles et je règle les différends avec justesse et équité (je protège ma part sacrée, je refuse qu’on la blesse et demande réparation le cas échéant),

Règle n°9 : je mets tout en mon pouvoir pour accomplir mon destin en prenant conscience que les réussites et les échecs en font partie (je permets à ma part de sacré d’évoluer dans cette vie),

Règle n°10 : j’accepte la mort (je permets à ma part de sacré de se détacher du corps matériel dans le but de redevenir une âme complète),

Vous pouvez faire vos propres règles, vous inspirer de celles-ci si vous le souhaitez ou carrément ne rien faire du tout !
Chacun d’entre nous est important ! Vous autant qu’un ou une autre. Ne doutez pas de vos capacités, vous niez de cette manière ce qu’il y a de plus précieux en vous. Le matérialisme éloigne les hommes d’eux-mêmes et de leur nature profonde, la culture du corps et des apparences est privilégiée, le profane s’infiltre en toutes choses même dans les religions où la pratique est désacralisée, théâtrale.
Renouez avec vous, révélez votre essence, ce qui fait de vous ce que vous êtes…

Publicités
Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , , | 2 Commentaires

Navigation des articles

2 réflexions sur “Le Sacré qui est en nous

  1. merci 😉 !

    J'aime

  2. Superbe article !
    Merci

    J'aime

petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :