Luce et le retour de la lumière…

La sainte Luce (ou Lucie) si chère à nos amis scandinaves (particulièrement en Suède) se fête le 13 décembre.

Luce prend racine, étymologiquement parlant, dans la lumière (lux en latin). Elle symbolise en elle-même le retour du soleil. D’ailleurs avant 1582, année de mise en place du calendrier grégorien qui la fixe au 13 décembre, on fêtait Lucie le 23 décembre après le solstice d’hiver, à ce moment-là le soleil reprend timidement sa course vers le ciel, c’est pourquoi on lui associe le dicton : « A la sainte Luce, le jour avance du saut d’une puce »*, ce qui n’a donc plus de sens de nos jours à cause du changement de calendrier.

Officiellement on attribue son origine à une légende romaine du IVe siècle, introduite lors de la christianisation de la Scandinavie (qui ne devint protestante qu’ensuite). Son importance a perduré ensuite puisque c’est la seule sainte à avoir toujours son jour de célébration malgré le protestantisme.
Officieusement son histoire se serait confondue avec une légende du Värmland (province de l’ouest de la Suède), où l’on raconte qu’« une jeune femme venue d’on ne sait où parcourut tout le lac dans un grand bateau chargé de vivres qu’elle distribua à tous les habitants qui mouraient de faim. »

Bien qu’elle soit donc retenue comme catholique, Luce a été adoptée assez facilement dans les pays du nord grâce aux réminiscences des pratiques païennes pratiquées à cette époque de l’année. Les fêtes de Yule autour du solstice d’hiver étaient primordiales, la longueur des nuits scandinaves est propice aux célébrations visant au retour de la lumière et à son combat contre les ténèbres bien plus profondes là-bas que dans le sud.

Luce est porteuse de lumière divine et est incarnée lors du rituel suédois par la plus jeune fille de la maisonnée qui porte sur sa tête une couronne surmontée de quatre bougies rouges. Elle est habillée de blanc et est la toute première à se lever ce jour-là dans l’obscurité et à faire le tour de la maison pour porter à manger à tous. Des gâteaux au safran, dorés comme le soleil sont spécialement cuisinés pour l’occasion. On voit également de grandes processions où une jeune fille couronnée de lumière arpente les rues accompagnée de femmes vêtues de blanc et d’une ceinture rouge.

Et pour finir sur une note bien plus païenne que catholique, un proverbe local du Värmland dit « C’est une mauvaise Sainte Lucie si tu n’as pas été ivre trois fois avant que le jour se lève. »
À vous de fêter Lucia comme il se doit !

* dicton complet : « A la sainte Luce, les jours allongent du saut d’une puce, au nouvel an, du pas d’un enfant, à la chandeleur du pas d’un voleur… 

Lucie au pays des lutins

La Sainte-lucie : 5 Choses à Savoir Sur Cette Fête Des Lumières

 

 

Publicités
Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Revontuli, la légende du renard de feu

En finlandais, il existe un mot bien particulier pour désigner les aurores boréales, « revontuli », la signification première de ce mot est « renard de feu », vous vous demandez bien quel est le rapport entre ces deux sens. C’est en lisant cette légende same que vous comprendrez le lien entre les deux.

Par les froides nuits d’hiver, à la nuit tombée, il est dit que le renard polaire erre dans les montagnes pour échapper à ses prédateurs. Ainsi quand il est pourchassé, il court si vite que sa queue heurte les parois rocheuses et qu’il est produit tellement d’étincelles qu’elles montent vers le ciel et y forment ces grands halos de lumière que sont les aurores boréales.

Aurores-Boréales-Islande-5

Une autre version plus ou moins similaire raconte qu’un renard polaire parcourt les plaines et les montagnes en hiver et que pris de peur, il se met à courir. Sa queue tourbillonne si vite qu’elle frappe fort la neige sur son passage et elle s’envole ainsi en étincelles jusqu’au ciel.

maxresdefault

Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , , | 2 Commentaires

Nous les appelons VIKINGS, l’expo…

Vous êtes de passage dans la région de Nantes cet été ? Pour échapper à la chaleur ambiante, entrez dans le château des ducs de Bretagne qui abrite le musée d’histoire de Nantes. Les vikings vous y attendent de pied ferme dans une exposition intitulée « Nous les appelons VIKINGS », composée d’objets reproduits mais aussi d’originaux issus du Musée historique de Suède (sous la direction de son conservateur principal Gunnar Andersson), un bon bol d’air frais en territoire nordique !

Lire la suite

Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Bribe de temps païen: le feu de joie d’Ålesund

Dans les pays scandinaves, le culte du soleil est resté au fil des siècles bien présent. On célèbre toujours ce moment particulier de l’année avec beaucoup d’enthousiasme.

Lire la suite

Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , , | Un commentaire

Sous-bois au printemps…

Tout doucement le printemps s’écoule vers l’été. Dans les sous-bois le temps passe plus lentement, à l’abri du soleil éblouissant, un monde plus feutré s’ouvre à nous. Il y fait frais, les sons étouffés nous parviennent de loin, un refuge à l’écart de l’agitation offre ses merveilles : des nouvelles odeurs montent, des lieux sans cesse changeants sont à découvrir hors des sentiers balisés.

Lire la suite

Catégories : Photos | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Le Sacré qui est en nous

Dans la tradition scandinave, tout être humain contient une part de sacré : si le corps n’est que matériel, l’esprit, dont il est le véhicule, est d’essence subtile, c’est ce qui lui confère une importance capitale et spéciale. Il est issu du monde astral, tout comme nos Dieux, ainsi nous détenons en nous une énergie spirituelle de source commune.

Lire la suite

Catégories : je ne dis pas que des bêtises...enfin je l'espère | Étiquettes : , , | 6 Commentaires

Plantes: Utilisations courantes (partie 2)

Après vous avoir présenté il y a quelques mois le B.A.BA des préparations des plantes, nous allons faire un pas de plus dans le monde des médicinales en abordant les modes d’utilisations des préparations déjà vues.

Lire la suite

Catégories : Usage des plantes, Vivre au naturel | Étiquettes : , | Un commentaire

Va par où tu ne sais pas… de Laurence de La Baume

Tout commence par un hasard heureux, enfin presque, tout commence par un croisement de destins, c’est ainsi que Laurence de la Baume rencontre Mudrooroo en 1996. Elle est journaliste, lui, officiellement écrivain aborigène mais aussi chamane. Venue l’interviewer pour la sortie de son livre, elle ne se doute pas qu’il va lui faire vivre une expérience extraordinaire : une décorporation qui entrainera une connexion avec l’au-delà. Les questionnements arrivent dès lors sur cette aventure non seulement intérieure mais aussi spirituelle, comment, pourquoi est-ce concrètement possible ? Comment expliquer tout ceci rationnellement ? Cette enquête durera plus de 15 ans, l’histoire de toute une vie…

Lire la suite

Catégories : Lectures conseillées ou non, Spiritualité et sciences | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Dessert islandais: la Soupe de Cacao

J’ai découvert cette recette toute simple dans le roman de l’écrivaine islandaise Auður Ava Olafsdottir, Rosa Candida. La soupe de cacao peut trouver sa place à la fin d’un repas de fête automnal ou hivernal ou être déguster au goûter avec pourquoi pas des pepperkaker!

Lire la suite

Catégories : Quelques recettes d'inspiration nordique | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :